Rôle du chef d’orchestre : interprétation, émotion, ascendant

Office Tabachnik 22 juin 2010 8

Michel Tabachnik chef d'orchestre

Le chef d’orchestre, un médiateur : l’interprétation, l’émotion et l’ascendant

Entre les notes de musiques et l’auditeur, le médiateur s’appelle l’instrumentiste. Entre la partition d’orchestre et les instrumentistes, le médiateur s’appelle le chef d’orchestre. Sa médiation n’est pas seulement d’ordre technique, elle relève de l’interprétation. Comment suggérer la transcendance (« cette réalité spirituelle dont la musique est un tableau », dit Karajan) avec des gestes qu’aucun musicien ne regarde puisqu’ils ont tous le nez rivé sur leur partition ? Inutile, le chef d’orchestre ?

L’interprétation et l’impact émotionnel

Monter sur un podium requiert de multiples compétences, pour preuve cette description que j’en ai lue:
« Ce que tous les grands chefs possèdent en commun, c’est une oreille parfaite, un charisme, une volonté d’aller son chemin quoi qu’il arrive, de hautes capacités d’organisation mentale, une grande solidité physique et psychologique, enfin une ambition impitoyable. A quoi il convient d’ajouter un sens inné de l’ordre qui leur permet de retrouver parmi des milliers de signes qui composent une partition d’orchestre, la capacité d’intégrer cette partition, d’en transmettre une conception cohérente à l’orchestre pour parvenir au but ultime qui est l’interprétation » (Norman Lebrecht).

Le but ultime est l’interprétation. Or l’ « ambition impitoyable », le « sens innée de l’ordre », tels aussi le tempo, le style, le phrasé, l’équilibre sonore, l’affinement des timbres, soit les principaux attributs objectifs, mesurables, de l’exécution, ne sont pas les conditions essentielles d’une interprétation réussie. Seul l’impact émotionnel compte. Il émane avant tout de ce qui est donné à voir du chef d’orchestre, à savoir son attitude, plus particulièrement son geste.

Au-delà de la gestuelle

Le geste serait l’agent de l’interprétation ? En partie, en infime partie. Pour certains, le geste est précis, technique, dominé, le mouvement « dessine » chaque son (Maazel, Markevitch). Pour d’autres, il est suggestif, enveloppant, imprime couleur, nuance, phrasé. A la limite, un chef devrait pouvoir transmettre son intention, son ressenti, son sentiment, sans le concours des gestes, impuissants, en définitive, à traduire la somme des informations nécessaires au plan profond de l’interprétation. La perception des intentions du chef d’orchestre se situe au-delà des gestes, des mots, à un niveau inconscient que les instrumentistes eux-mêmes n’élucident pas.

L’ascendant : l’émotion qui émane de l’œuvre et la psyché collective

La nature de cet ascendant qui est en réalité la suggestion d’une intention par le truchement du geste, tient d’une télépathie où le regard lui-même est de peu d’influence. Les instrumentistes ne regardent pas celui qui dirige, ou par de furtifs coups d’œil. Il s’agit donc d’un pouvoir de communiquer simultanément tous les paramètres qualifiants du son et, plus inexplicablement encore, la charge émotionnelle qui les sublime. Ce pouvoir spécifique ne s’acquiert pas, il est inné, rare. Peine perdue de tenter de l’insuffler : vite repéré, il dissimule jalousement les arcanes de son mécanisme.

Cet ascendant est la faculté de connecter les musiciens à cette « présence affective » qui affleure de la musique. Une œuvre n’émeut pas par l’arrangement technique des notes, elle émeut par « ce » que cet arrangement véhicule, une émanation de « l’être » qui l’a inspirée, d’un « plan de l’être », plan essentiel qui affecte la psyché collective. Le musicien n’a pas accès à la totalité de l’œuvre, étant physiquement situé dans un lieu de l’orchestre qui déforme la perspective sonore : il entend plus fort (voire trop fort), les instruments qui l’avoisinent ; suivant l’acoustique des salles, il peut ne pas entendre du tout les instruments éloignés. Le rôle du chef d’orchestre est de faire vibrer cet « être » en lui, par son rayonnement l’interprétation s’unifiera, au-delà d’une écoute individuelle défective.

Le travail préparatoire

Cette « émission fluidique » n’est rien sans un projet solide, un rigoureux travail préparatoire. Le chef d’orchestre doit littéralement « posséder » la partition, en connaître, souvent par cœur, les plus intimes subtilités, avoir une vision d’ensemble, technique, esthétique, émotionnelle:

« L’interprète doit se soumettre entièrement au caractère de l’œuvre, et se bornant à être un organe obéissant. Dans cette obéissance, cependant, il doit, d’un autre côté, ne pas, comme cela arrive fréquemment, tomber au rang du simple manœuvre (…). Si, au contraire, il s’agit encore d’art, l’interprète, au lieu de faire l’effet d’un automate musical, qui récite simplement une leçon et répète machinalement ce qui est écrit a le devoir de vivifier par une expression pleine d’âme l’œuvre, dans le sens et l’esprit du compositeur. La supériorité du talent ne peut consister ici qu’à atteindre réellement à la même élévation que le génie (10) du compositeur, à reproduire sa pensée et la faire passer à la vie. » [Hegel, Esthétique (II)]
Le rôle du chef d’orchestre ne commence donc pas au moment du concert : la préparation est intellectuelle, mobilise un savoir et une intuition afin de proposer une interprétation, une émotion. Cette préparation avant l’exécution est également technique : les répétitions permettent différents réglages en vue de la coordination des différents instruments.

Source : Michel TABACHNIK (12), « A quoi sert un chef d’orchestre », in Medium, n°9, 4è trimestre 2006

Meta description : Le rôle du chef d’orchestre ne se limite pas à la connaissance technique de la partition : l’interprétation et la communication de l’émotion sont essentielles.

8 Commentaires »

雪茄| 雪茄烟网购/雪茄网购| 雪茄专卖店| 古巴雪茄专卖网| 古巴雪茄价格| 雪茄价格| 雪茄怎么抽| 雪茄吧| 雪茄哪里买| 雪茄海淘| 古巴雪茄品牌| 推荐一个卖雪茄的网站| 非古雪茄| SO站| 港水雪茄 帕特加斯d4 大卫杜夫雪茄 高希霸雪茄 蒙特雪茄 好友雪茄

古巴雪茄品牌| 非古雪茄品牌

邮件营销| Spread| Email Marketing| 電郵推廣

Tomtop| Andoer| LEMFO| Anet A8| Xiaomi Roborock S50| Xiaomi M365 Scooter| MXQ PRO| MJX Bugs 5W| Hohem Isteady Pro| Hubsan H501s X4| Anet A6| Dobby Drone| ILIFE V7s| Creality Ender-3| Hubsan H501s| Hohem Gimbal| Trumpy Bear| Amazfit Bip| Hubsan H501s| Vernee T3 Pro| DJI Mavic Air| Anet A8 3d Printer Review| Populele| SONOFF| Homekit| JJPRO X5| LEMFO LEM7| Anet| Koogeek| Hubsan Drone| Wltoys| Feiyu| Zeblaze| Lixada| TomTop @Reasonable.shop

IT Support| printing labels| System Integration| Software development| label printing| QR code scanner| wms| vending machine| barcode scanner| QR code scanner| SME IT| it solution| rfid tag| rfid| rfid reader| it outsourcing| printing labels| IRLS| inventory management system| digital labelling| barcode label| Self Service Kiosk| Bar Code/QR Code Application/QR Code Scanner| It Solution Service/It Services| Automation Labelling System/Applicator/Label Printing Machine/Thermal Transfer Printer/Packing Worker/Warehouse Worker| Clinic Booking/Appointment System| Photo Inspection/Staff Management Apps| Digital Labelling/Barcode Printers| Wms/Warehouse Management System| Vending Machine| It Solution Service/It services/IT Support| Hardware Maintenance| Barcode Label| IT Talent Sourcing| IT Talent Sourcing/It Outsourcing| Rfid Tag/Reader

banner| foamboard| backdrop| pvc| printer| label| print shop| poster| business card| postcard| print services| printing company| name card| hk print| hong kong printing| Spray painting/banner/banner price| Backdrop/Backdrop price| Easy to pull / easy to pull frame price| Banner / printing / banner printing / printing quotation| Sticker / sticker printing| Leaflet / leaflet printing| Exhibition booth| Book printing| Bannershop/ebanner/eprint| Printing